Comment fonctionnent les PHEV ou véhicules électriques rechargeable ?

Les véhicules hybrides rechargeables – appelés PHEV – combinent un moteur à essence avec deux moteurs électriques et une grande batterie rechargeable. Contrairement aux véhicules hybrides classiques, les PHEV peuvent être branchés et rechargés à partir d’une prise de courant, ce qui leur permet de parcourir de longues distances en utilisant uniquement de l’électricité. Lorsque la batterie est vide, le moteur conventionnel se met en marche et il fonctionne comme un véhicule non rechargeable.

Parce qu’ils peuvent fonctionner à l’électricité du réseau – et parce que l’électricité est souvent une source d’énergie plus propre que l’essence ou le diesel – les hybrides rechargeables produisent bien moins de CO2 que leurs homologues. Ils n’émettent aucune pollution à l’échappement lorsqu’ils fonctionnent à l’électricité et ils bénéficient d’un meilleur rendement énergétique grâce à leurs moteurs électriques et à leur batterie. Comme ils consomment moins d’essence, ils coûtent également moins cher : conduire un PHEV peut permettre d’économiser des centaines d’euros par an en essence et en diesel.

Pour profiter des avantages des véhicules hybrides rechargeables, les conducteurs doivent avoir accès à un parking et à un endroit où se brancher, bien qu’une prise de courant ordinaire de 230 V dans votre garage soit suffisante.

Caractéristiques de l’hybride rechargeable

Les PHEV combinent les avantages des hybrides en matière d’économie de carburant avec les capacités entièrement électriques des véhicules électriques à batterie.

Bien que tous les modèles ne fonctionnent pas de la même manière, la plupart des véhicules rechargeables peuvent fonctionner selon au moins deux modes : « tout électrique », dans lequel les moteurs électriques et la batterie fournissent toute l’énergie de la voiture, et « hybride », dans lequel l’électricité et l’essence sont toutes deux utilisées. Les PHEV démarrent généralement en mode « tout électrique » et fonctionnent à l’électricité jusqu’à ce que la batterie soit épuisée : l’autonomie varie de 15 à plus de 70km, concernant l’Outlander PHEV de Mitsubishi Motors l’autonomie est de 57 km en ville. Certains modèles passent en mode hybride lorsqu’ils atteignent leur vitesse de croisière sur autoroute, généralement supérieure à 100 ou 110 km/h pour l’Outlander PHEV c’est 135 km/h.

Les moteurs électriques et la batterie permettent aux PHEV de consommer moins de carburant et de produire moins de pollution que les voitures conventionnelles, même en mode hybride. Le ralenti coupe le moteur lorsqu’il tourne au ralenti aux feux rouges ou dans la circulation, ce qui permet d’économiser du carburant. Le freinage régénératif convertit une partie de l’énergie perdue lors du freinage en électricité utilisable, stockée dans les batteries.

Différences entre les hybrides rechargeables et les autres VE

Les hybrides rechargeables conventionnels ont un moteur électrique et une batterie, comme les plug-in, mais tirent toute leur puissance de l’essence ou du diesel et ne peuvent pas être rechargés par branchement. Pour cette raison, les hybrides non rechargeables ne sont pas considérés comme des véhicules électriques (« EV »).

Les véhicules électriques à batterie n’ont qu’un moteur électrique et une batterie, tirant toute leur puissance du branchement. Contrairement aux PHEV, les véhicules électriques à batterie n’ont pas de moteur à combustion interne et ne peuvent pas fonctionner comme des hybrides. Mais comme ils sont entièrement alimentés par l’électricité, ils ne produisent pas d’émissions.

Vers quels constructeurs se tourner ?

Alors que la concurrence commence à être rude sur le segment du SUV hybride rechargeable avec notamment l’arrivée des Peugeot 3008 Hybride, de l’Opel Grandland X Hybride ou encore de la DS7 E-Tense c’est toujours Mitsubishi Motors qui s’impose en termes de ventes. Le SUV japonais est pour le moment bien installé.

Avec un prix moyen de 40 000 euros bien que Mitsubishi Motors soit un constructeur généraliste, le SUV japonais est donc extrêmement attractif. Et sa victoire ne s’arrête pas là. Le Mitsubishi Outlander PHEV, respectueux de l’environnement, n’émet que 46g de CO2/km. Le rejet moyen de la marque n’est que de 84g. À part Tesla, aucun autre constructeur ne fait mieux. Comment un tel résultat a-t-il été possible ? Suivez ce lien si vous souhaitez plus d’informations sur ce modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *