Pilotes auto et moto, les équipements obligatoires

En voiture comme à moto, les courses sont très dangereuses, et les accidents sont courant. Pour réduire les risques et assurer une sécurité optimale, certains accessoires sont indispensables, voire obligatoires. Petit tour des incontournables.

Courses automobiles

En Fomule 1, comme en WRC, les équipements vestimentaires sont très réglementés. Le pilote, aussi bien que le copilote, doivent répondre à une tenue vestimentaire composée d’accessoires qui, s’ils ne sont pas respectés ou pas aux normes, peuvent conduire à une amende.

En premier lieu, les pilotes doivent être munis de combinaison réalisée en fibre Nomex, fibre ignifugée résistant à des températures très élevées (plus de 10 secondes à une température de 700°C) et relativement légère : les combinaisons pèsent en général entre 1,5kg et 2kg. Elles sont généralement pourvues d’épaulettes permettant aux secouristes de la retirer facilement en cas de besoin.

Les sous-vêtements des pilotes doivent également être fabriqués en Nomex et comprennent une cagoule, un T-shirt à manche longues, un caleçon long et des chaussettes. Les vêtement synthétiques, même pour les chaussettes, sont proscrits des courses de haut niveau car ils aggravent les brûlures en cas d’accident.

Toujours en Nomex, les gants et les chaussures doivent également être homologués. Le casque quant à lui doit être homologué et ignifugé. Depuis l’accident de Felipe Massa en 2009 en Hongrie, ils doivent aussi être muni d’une visière renforcé d’une pièce de carbone. Et depuis 2003, le système HANS (Head And Neck Support) est obligatoire également. Il consiste en une armature fixée au casque et reposant sur les épaules du pilote afin de bloquer la tête et le cou en cas de choc cervical.

Courses moto

Similaire à la tenue réglementaire des pilotes automobile, l’équipement pour motards compte également une combinaison, des sous-vêtement et des gants Nomex. Les conducteurs moto doivent eux aussi porter un casque homologué et ignifugé. La grande différence vient au niveau des chaussures, les motocyclistes devant être pourvus de bottes. La combinaison, elle, présente de nombreuses différences également. Elle est munie de plusieurs accessoires spécifiques à la conduite moto, tels que des protections d’épaules, de coudes et de genoux, qui facilitent la glisse sur l’asphalte en cas de chute. Elle compte également une plaque dorsale flexible dans une direction pour faciliter les mouvements sur la moto, mais rigide dans l’autre sens pour protéger la colonne vertébrale en cas d’accident. Elle présente aussi une bosse dorsale conçue pour une meilleure aérodynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *