L’airbag peut-il être dangereux en cas d’accident ?

L’airbag est connu pour être l’un des éléments essentiels dans la sécurisation du conducteur ou du passager. Ce dispositif a été pensé de façon à se déclencher automatiquement dès lors que la voiture subit un choc puissant. Pour le reste, nous connaissons le principe : l’airbag se gonfle, stoppe la course du passager (ou du conducteur) et amortit le choc. Mais ce que nous savons moins, c’est que l’airbag n’est pas pour autant inoffensif. L’airbag peut-il donc être dangereux en cas d’accident ? La question se pose !

Les risques que présente l’airbag

Qui aurait imaginé que l’airbag, conçu pour protéger le passager, pourrait être dangereux pour ce dernier ? Et pourtant, les faits sont de plus en plus nombreux à attester les risques réels que présente l’airbag. En effet, on recense chaque année des accidents liés au déploiement rapide et brutal de l’airbag. Mais comment cela se fait-il ?

Il faut savoir que l’airbag peut se déployer en moins d’une fraction de seconde avec une vitesse moyenne de 250km/h. Le premier risque est donc lié à la force de poussée exercée par ce déclenchement rapide. En effet, cette force de poussée peut plaquer brutalement le passager sur son siège, entrainant ainsi des lésions au niveau du cou ou des vertèbres.

Le déploiement de l’airbag se fait aussi dans une explosion assez impressionnante. Il arrive que cette explosion occasionne des fractures, ou des brûlures, notamment au niveau du bras et du visage.

Le troisième risque est lié au bruit que produit le déploiement de l’airbag. Ce bruit qui peut facilement dépasser les 160 décibels (bruit d’un fusil d’assaut), entraine très souvent des lésions de l’ouïe. Ces lésions sont généralement temporaires, mais dans de rares cas, elles peuvent être permanentes.

Comment éviter ces risques ?

Jamais les constructeurs, ni votre garagiste, ni encore moins votre assureur vous demanderont de désactiver l’airbag. D’ailleurs, il serait encore plus dangereux de le faire.

Pour éviter les risques présentés plus haut, ce que vous pouvez faire, c’est de reculer le siège suffisamment loin de façon à ce que vous heurtiez l’airbag et non l’inverse.

Une autre mesure à prendre c’est d’adopter la bonne position en cas d’accident, c’est-à-dire : mains sur la tête, avant-bras face au visage. Cette position permettra d’amortir le choc causé par le déploiement de l’airbag. Cette méthode nécessite une certaine vitesse de réaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *