Véhicule d’occasion : 5 éléments techniques à contrôler obligatoirement avant d’acheter

0
689
BORD DE SEINE/TOUR EIFFEL

Véhicule d’occasion : 5 éléments techniques à contrôler obligatoirement avant d’acheter

Avec les prix des véhicules neufs qui ne cessent d’augmenter et avec le côté peu pratique de la location de voitures, aujourd’hui, l’une des meilleures solutions pour posséder son propre véhicule reste l’achat d’occasion. Beaucoup moins cher et profitable à chaque partie, l’achat de véhicule d’occasion présente de nombreux avantages. Toutefois, comme la garantie d’un produit neuf n’est pas présente dans l’achat de véhicule d’occasion, il sera primordial de contrôler certains éléments du véhicule avant d’envisager de l’acheter. Quels sont ces éléments à contrôler ? La réponse dans cet article.

Les éléments relatifs à la traçabilité du véhicule

Deux éléments seront à contrôler ici, à savoir : l’origine et l’historique du véhicule. Ces deux éléments représentent l’histoire ou le parcours du véhicule (kilomètres parcourus, nombre de changements de propriétaire, etc.), de sa sortie d’usine jusqu’au moment de sa mise en vente. Ces deux éléments peuvent être déterminés à partir des documents du véhicule (carte grise, assurance, etc.) et permettent déjà d’évaluer de façon globale l’état dans lequel ce dernier se trouve. En connaissant la marque et le nombre d’années écoulées depuis la mise en circulation par exemple, il est possible d’avoir une idée du niveau d’amortissement du véhicule. Ce qui permet d’éviter l’achat de véhicule tout simplement bon pour la casse ou trop coûteux en réparation.

Les éléments matériels du véhicule

Trois éléments essentiels seront à contrôler : la carrosserie, les équipements et le moteur.

Élémentoccasion audi le plus visible sur le véhicule, la carrosserie est aussi la première chose que l’on voit. Il est donc important d’inspecter minutieusement chaque centimètre carré de la carrosserie pour s’assurer que celle-ci ne présente aucune anomalie (déformation, différence de teinte, etc.).

Les équipements (climatisation, GPS, phares et essuie-glace, autoradio, etc.), malgré qu’ils puissent être moins sollicités, méritent tout aussi bien d’être contrôlés. Il faut savoir que des équipements qui fonctionnent parfaitement ajoutent de la valeur au véhicule, tandis que des équipements défectueux génèrent davantage de dépenses.

Dernier élément à contrôler et non des moindres, le moteur. Après tout, qu’est-ce qu’une voiture sans moteur ou une voiture avec un moteur défectueux ? Bien qu’il ne soit pas donné à tout le monde d’évaluer l’état d’un moteur, il est préférable de débourser de l’argent pour se faire assister dans cette tâche, plutôt que d’avoir à acheter un nouveau moteur. Une des meilleures solutions pour contrôler l’état du moteur (et l’état du véhicule tout entier) est de l’essayer.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY