Pollution dans les métropoles : la circulation alternée se prolonge dans les grandes villes de France

Un brouillard épais de pollution est actuellement en train d’assombrir l’atmosphère des régions françaises. Les autorités locales n’ont pas hésité de prendre des décisions intelligentes pour la préservation de l’environnement et pour le bien de l’humanité. La circulation alternée est une solution qui a déjà été adoptée auparavant. Aujourd’hui, l’adoption du concept est poursuivie.

En quoi consiste la circulation alternée ?

circulation-alternee-paris.L’objectif de ce concept d’alternation de circulation est assez simple. Il s’agit d’une solution efficace qui permet de réduire considérablement le nombre de véhicules qui circulent. Dès lors, seules les voitures qui ont des plaques d’immatriculations paires ou celles qui des plaques d’immatriculations peuvent circuler. Les deux catégories ne peuvent pas circuler ensemble pendant une même journée. Et pour que l’harmonie de la vie en société soit toujours maintenue, les véhicules qui transportent plus de trois personnes à bord sont acceptés sur la route : transport en commun, taxi, ambulance, auto-écoles, etc. Aussi, la vitesse de chaque voiture est limitée à 20km/h sur les autoroutes, les voies rapides ainsi que les routes nationales et départementales. Ceci afin de réduire le taux d’émission de polluant.

Des décisions supplémentaires

L’adoption de la circulation alternée n’est pas la seule solution établie par les autorités. En effet, la pratique de brûlage est aussi une pratique interdite dans les jardins ou encore dans les espaces verts. Dans les milieux résidentiels, l’utilisation du bois de chauffe individuelle est aussi interdite. De même, il est défendu de régler la température au sein des locaux d’habitation à plus de 18° C.  Et dans le souci de veiller au bon état de santé de chaque citoyen, la pratique des exercices physiques et sportifs intense est décommandée. Par la même occasion, en cas de difficulté respiratoire, il faut immédiatement se faire examiner par un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *